Jim Jarmusch

Vue 1664 fois

Jim Jarmusch Jim Jarmusch

Jim Jarmusch, né le 22 janvier 1953 à Akron dans l'Ohio aux États-Unis, est un cinéaste américain. Il est occasionnellement acteur. La mère de Jim Jarmusch, cadet de trois enfants, d'origine irlandaise et allemande, fut critique de film et de théâtre pour le Akron Beacon Journal avant d'épouser son père, un homme d'affaires d'origine tchèque et allemande qui travaillait pour la BF Goodrich. Sa mère l'initie au monde du cinéma en le déposant au cinéma local pendant qu'elle faisait les courses. Marqué par les grands noms d'Antonioni, Mizoguchi, Ozu, il découvre à la cinémathèque de Paris, il s'inscrit à la New York University en section « Cinéma ». Son film de fin d'études Permanent Vacation ne passe pas inaperçu dans les nombreux festivals de films de 1980. Les caractéristiques qui définiront le style et les scénarios de Jarmusch sont en partie présentes : dandysme désabusé de anti-héros, travail dans l'ascétisme, appétence pour la description des...

Jim Jarmusch : Photos

Cannes 2007 : Soiree 60e anniversaire

20 mai 2007

Jim Jarmusch dans l'actualite


Télérama.fr

Les films de Jim Jarmusch retrouvés via Google Street View
Télérama.fr
Les films de Jim Jarmusch, c'est toujours une ambiance un peu particulière, des rues souvent désertes, une certaine lenteur propice à la rêverie, une sorte de poésie... Pour se replonger dedans, on peut ressortir un DVD ou... se rendre sur les lieux de ...


Philipstown.info

Fourth-Grade Filmmakers Collaborate With Burns Film Center, Jim ...
Philipstown.info
... the help of some heavy-duty film professionals, including several people associated with the Jacob Burns Film Center (JBFC), where it is hoped the film will premiere later this year, and renowned filmmaker Jim Jarmusch, who has a connection to Haldane.


Exclaim!

Jim Jarmusch's SQÜRL to Get 'Live at Third Man' LP
Exclaim!
Musically inclined filmmaker Jim Jarmusch is poised to become the next artist to get a Live at Third Man concert LP from Jack White's prolific label. His band SQÜRL performed at Third Man Records' Nashville facility last night (April 1), and a vinyl ...


Télérama.fr

Jim Jarmusch : “Assis plein centre, je ne parle pas pendant la ...
Télérama.fr
Jim Jarmusch : “Assis plein centre, je ne parle pas pendant la projection”. Publié le 21/01/2015. Mis à jour le 22/01/2015 à 16h01. © Andy Kropa/AP/SIPA. 0; Envoyer. Cet article a été ajouté à vos favoris Cet article a été ajouté à vos favoris et ...


www.dw.de

Cool und lakonisch: die Filme von Jim Jarmusch
www.dw.de
Wer Ende der 1970er Jahre begann ins Kino zu gehen, der kam um Jim Jarmusch nicht herum. Als Hollywood mit George Lucas ("Star Wars") und Steven Spielberg ("Der weiße Hai") die Ära des Blockbuster-Kinos einläutete, entwickelte sich am anderen ...


metronews

3 bonnes raisons de regarder "The Limits of Control" de Jim ...
metronews
Après lui avoir confié le rôle d'un taxi parisien dans Night on Earth, et d'un glacier new-yorkais dans Ghost Dog, Jim Jarmusch le transforme ici en tueur à gages d'une classe folle, aussi séduisant qu'efficace. Cool. Jérôme Vermelin. metronews.fr. E-mail.


Oh My Gore !

Only Lovers Left Alive
Oh My Gore !
Dans les villes romantiques et désolées que sont Détroit et Tanger, Adam, un musicien underground, profondément déprimé par la tournure qu'ont prise les activités humaines, retrouve Eve, son amante, une femme endurante et énigmatique. Leur histoire ...


France Inter

"Lost River", le film rasoir d'un enfant gâté
France Inter
... c'est rutilant, c'est d'un vide sidéral et ça ne donne pas du tout envie d'aller habiter à Détroit, pas seulement parce que l'industrie automobile est en ruine, mais parce que c'est la ville qui a inspiré les deux plus mauvais films de l'année : le ...

et plus encore »

LaPresse.ca

Marie-Josée Croze et une belle rencontre fortuite...
LaPresse.ca
Tout s'est alors bousculé dans ma tête au point où je me suis demandé si c'était Wenders, Jim Jarmusch ou David Lynch!» Reconnaissant bien sûr le réalisateur des Ailes du désir, l'actrice, y voyant un signe du destin, a dès lors fait en sorte que la ...

et plus encore »

Le Monde

Dominique Païni, le cinéma aux cimaises
Le Monde
Depuis le milieu de l'art et essai – il fut directeur de salle (le Studio 43, à Paris), puis distributeur et producteur de films (Philippe Garrel, Jim Jarmusch, Jean-Marie Straub, Jean-Luc Godard, Juliet Berto…) –, il s'est hissé dans les plus grandes ...